Les "Abricots rouges du Roussillon" obtiennent l'AOP

Le
Le 29/02/16

Montreuil-sous-Bois, le 29 février 2016

La Commission européenne a enregistré la dénomination « Abricots rouges du Roussillon » en appellation d’origine protégée (AOP), par règlement paru au Journal Officiel de l’Union européenne le 3 février 2016.
Cet enregistrement fait suite à l’homologation de la dénomination en appellation d’origine contrôlée (AOC) en 2015.

L'appellation d'origine protégée (AOP) désigne un produit dont toutes les étapes de fabrication (la production, la transformation et l'élaboration) sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique, et qui donne ses caractéristiques au produit. Elle protège le produit au niveau européen.

Ces abricots sont reconnaissables grâce à leur couleur de fond orangée, ponctuée de rouge vif. Ils possèdent un calibre petit à moyen, compris entre 35 à 55 millimètres de diamètre. Outre leur faible acidité et leur texture souple, les « Abricots rouges du Roussillon » sont caractérisés par la saveur sucrée, aux arômes intenses de fruits frais (pêche/nectarine) et de jus d’abricot qu’ils dégagent.

Ils sont produits, triés, calibrés et conditionnés dans l’aire géographique qui s’étend sur 100 communes du département des Pyrénées-Orientales, depuis la bordure méditerranéenne jusqu’aux contreforts du Canigou en remontant les vallées des 3 fleuves (Têt, Tech et Agly) jusqu’à une hauteur de 450 mètres dans les meilleures situations.

L’histoire commune entre l’abricot et le Roussillon a débuté il y a plus de dix siècles avec l’introduction de l’abricotier au sein de l’aire géographique par les Arabes. Le développement de sa culture dans les Pyrénées-Orientales à des fins commerciales date du début du XIXe siècle. La production a été par la suite favorisée par l’arrivée du transport ferroviaire. En 1971, les Pyrénées-Orientales étaient le premier département français producteur d’abricots avec 72% de la surface cultivée en variété Rouge du Roussillon. Au fil des années, trois autres variétés, répondant aux caractéristiques des « Abricots rouges du Roussillon », ont été sélectionnées.

Cette reconnaissance en AOP vient conforter la réputation de ce produit et permet à la dénomination « Abricots rouges du Roussillon » d’être désormais protégée au sein de l’Union européenne.

Crédits photo : Syndicat de défense des Abricots rouges du Roussillon

Potentiel de production (2015) :
- 420 hectares
- 5 200 tonnes

Contacts Presse :
Nadia MICHAUD - 01 73 30 38 78 / Noham BEKHIEKH – 01 73 30 38 14

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.