Etape 8 : Examen par le comité national des suites à donner aux oppositions

  1. Définition
  2. Qui fait quoi ?
  3. Comment ça se passe ?
  4. Le résultat du vote et ses suites

Définition

Si des oppositions ont été déposées, le comité national de l’INAO analyse le résultat de la procédure nationale d’opposition (étape 7).

Au regard de cette analyse, l’INAO décide de la transmission pour homologation du nouveau cahier des charges.

Si aucune opposition recevable n’a été déposée, le comité national n’est pas saisi, et le cahier des charges approuvé à l’étape 6 est transmis pour homologation (étape 9)

Qui fait quoi ?

Les membres du comité national se prononcent sur les suites à donner aux oppositions recevables reçues.

Les services de l’INAO ou la commission d’enquête (si nomination) présentent un bilan des oppositions enregistrées lors de la PNO.

Votre ODG devra donner un avis sur le cahier des charges si la PNO conduit à le modifier.

Comment ça se passe ?

Si des oppositions recevables ont été enregistrées au cours de la PNO, le bilan de cette dernière est présenté au comité national par la commission d’enquête, si celle-ci a été nommée, ou par les services de l’INAO.

Après débat, le comité national décide de la transmission du cahier des charges pour homologation.

Le résultat du vote et ses suites

Après analyse du bilan de la PNO, le comité national peut décider de :

  • approuver la modification du cahier des charges après avis de votre ODG
  • proposer un ajustement du projet modification du cahier des charges ayant fait l’objet d’une opposition recevable. Dans ce cas, l’avis de l'ODG est sollicité sur les modifications demandées. Si l’avis du demandeur est favorable, le cahier des charges (avec son plan de contrôle ajusté) est transmis pour homologation.
  • mandater la commission d’enquête ou en nommer une pour approfondir certaines oppositions
  • prononcer le rejet motivé de la demande

Votre ODG recevra alors un courrier du président du comité national avec l’exposé des motifs du rejet.

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.