Etape A : Travaux d'élaboration de plan de contrôle ou d'inspection du cahier des charges

  1. Définition
  2. Qui fait quoi ?
  3. Comment ça se passe ?
  4. Le résultat

Définition

Parallèlement aux échanges relatifs à l’établissement du cahier des charges, une réflexion portant sur la contrôlabilité des nouvelles dispositions doit être menée. Cette réflexion doit être portée sur les éléments du futur plan de contrôle :

  • son champ d’application ;
  • les modalités d’évaluation des opérateurs (autocontrôle, contrôle interne, contrôle externe) ;
  • les modalités d’évaluation de la manière dont le futur ODG réalise les contrôles internes ;
  • le traitement des manquements.

Ce travail sur la contrôlabilité débouche, quand le projet de cahier des charges est stabilisé, sur l’élaboration d’un nouveau plan de contrôle ou d’un plan d’inspection.

Qui fait quoi ?

Le projet de nouveau plan de contrôle ou d’inspection sera rédigé par l’organisme de contrôle que vous choisirez.

Vos aurez à donner votre avis sur le document.

Les services de l’INAO procèdent à l’instruction du plan de contrôle, qui doit être cohérent avec le cahier des charges et conforme au corpus réglementaire.

À noter : les coûts liés à la rédaction du plan de contrôle puis à sa mise en œuvre seront à la charge de l'ODG.

Comment ça se passe ?

Sur la base des éléments du cahier des charges, et du corpus réglementaire liés à la rédaction d’un plan de contrôle ou d’inspection, votre organisme de contrôle élabore le document avec les points à contrôler par type de contrôle (autocontrôle, interne et externe). 

Ce plan comporte :

  • son champ d’application ;
  • les modalités d’évaluation des opérateurs (autocontrôle, contrôle interne, contrôle externe) ;
  • les modalités d’évaluation de la manière dont le futur ODG réalise les contrôles internes ;
  • le traitement des manquements.

Pour les AOP, un examen analytique et organoleptique est obligatoire pour s’assurer de la qualité et de la typicité des produits présentés à l’examen.

De nombreux échanges avec l’organisme seront nécessaires afin de finaliser le plan de contrôle.

Les services de l’INAO peuvent participer aux échanges lors de l’élaboration afin de faciliter l’instruction du document par la suite.

Une fois le plan de contrôle finalisé, ils l’instruisent pour vérifier qu’il est approuvable.

Le résultat

Le projet de plan de contrôle ou d’inspection doit être approuvable lors de l’étape 6.

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.