Sommet de l'Elevage 2017 : les SIQO face aux attentes sociétales

Le
Le 07/11/17
SommetElev-2017

Sommet de l'Elevage 2017

Dans le cadre du 26ème Sommet de l’Élevage de Clermont-Ferrand, l’INAO organisait le 5 octobre dernier une conférence débat « AOP, IGP, Label Rouge, AB : des réponses aux attentes sociétales ? ».  Ce rendez-vous (qui a réuni près de 100 auditeurs) avait pour but de présenter les politiques publiques qui entourent les signes officiels de qualité et d’origine et les réponses que ces derniers peuvent apporter, en particulier pour les filières d’élevage.

Après une introduction d’André Barlier, directeur adjoint de l’INAO, l’après-midi fut axée autour de 4 thématiques (chacune des interventions ayant été suivie d’un temps d’échanges avec la salle).

André BARLIER, « Nous sommes convaincu.e.s qu’il est important de faire mieux connaître les signes de la qualité et de l’origine, à la fois pour montrer leurs atouts et leur attractivité auprès des producteurs mais aussi pour mettre en lumière ces mêmes atouts pour les consommateurs. (...) Le développement des produits sous SIQO est un facteur de stabilité car il permet de résister face à la volatilité des prix.»
Téléchargez le discours d'introduction du directeur adjoint de l'INAO, André BARLIER

François CASABIANCA, «  Coupler les SIQO, c'est cumuler les promesses faites aux consommateurs. (...) Le couplage AB et AOP/IGP permet de territorialiser l'agriculture biologique et de verdir les indications géographiques. »
Téléchargez la présentation "Quelles sont les promesses faites par les SIQO et comment les ajuster aux évolutions des attentes sociétales ?" de François CASABIANCA

Pierre CABRIT, «  Nous éleveurs, on doit être bienveillants et bien-traitants. On doit apporter tout le soin nécessaire à l'animal, y compris dans son alimentation. »
Téléchargez la présentation "La prise en compte du bien être animal dans la filière de l’élevage sous Label rouge et IGP : jusqu’où ?" de Pierre CABRIT

Emmanuel CHESSEL, «  Pour les AOP de Savoie, on privilégie les animaux de race locale. On agit pour la protection du terroir, ce qui a bien d'autres conséquences positives. »
Téléchargez la présentation "Goût et origine : les AOP fromagères répondent-elles toujours aux attentes des consommateurs ?" d'Emmanuel CHESSEL

Christiane VALENTIN, «  Il faut montrer aux consommateurs que nous agriculteurs avons déjà des pratiques et des règles qui correspondent à leurs attentes. (…) Le consommateur veut l’assurance d’un produit de qualité et les SIQO sont une réponse à cette attente. »

Patrice CHASSARD, «  De notre implication dépendra la confiance établie entre la société et l’élevage. »

Lors de son discours de clôture, Patrice CHASSARD a réaffirmé que les signes officiels de l’origine et de la qualité peuvent et doivent être des réponses aux attentes sociétales.

Quelques atouts des produits sous SIQO ont été soulignés tels que :

  • l’élaboration des cahiers des charges qui est produite et validée par les producteurs eux-mêmes, en prenant compte de leurs contraintes ;
  • les contrôles, supervisés par l’INAO, permettent d’assurer la conformité des produits sous signes officiels avec les normes réglementaires et sanitaires.

Ces atouts sont des facteurs significatifs pour créer une relation de confiance entre les consommateurs et les producteurs. En effet, grâce à des critères stricts définis dans les cahiers des charges, les produits sous signes officiels facilitent la promesse faite aux consommateurs et la reconnaissance des produits par le consommateur que souhaitent développer les agriculteurs.

Patrice Chassard a également souligné qu’il existe une marge de progression en France, notamment pour les filières d’élevage. Cependant, c’est un travail à long terme. Grâce à l’implication des producteurs et le soutien des institutions publiques, les produits sous SIQO pourraient devenir des références dans l’alimentation française et européenne.

Enfin, Patrice Chassard a conclu en rappelant que la multiplication des produits sous signes officiels de la qualité et de l’origine est une clé d’indépendance pour l’élevage.

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.