Le Bois de Chartreuse obtient l'AOC

At
At 05/11/2018

Premier bois à obtenir une appellation d’origine, l’AOC Bois de Chartreuse est un gage de qualité et d’authenticité. Réputé pour sa résistance et sa solidité depuis plusieurs siècles, ce bois de construction, produit à partir de sapins et d’épicéas s’inscrit également dans une démarche de préservation du territoire et de l’environnement à travers sa gestion forestière raisonnée.

Une histoire
D’abord utilisée par les Chartreux, l’AOC Bois de Chartreuse est choisie au XVIIème siècle par la Marine Royale pour les mâts de ses bateaux. Depuis l’époque de Louis XIV, des relations commerciales fortes se sont développées avec la vente de bois ronds et de sciages entre la Chartreuse, le massif des Alpes et le Sud de la France.

Aire géographique
Située au coeur du Massif de la Chartreuse, sur les départements de l’Isère et de la Savoie, l’aire de production de l’AOC Bois de Chartreuse inclut 134 communes de ces deux départements (voir document PDF téléchargeable ci-dessous).

Les scieries
L’AOC Bois de Chartreuse peut être sciée au coeur du massif de la Chartreuse ou dans ses vallées environnantes. Ce sont actuellement 19 scieries qui sont habilitées à opérer pour cette AOC.

Un bois particulièrement solide
Parce qu’il pousse lentement, en altitude, avec des conditions d’humidité particulières, l’AOC Bois de Chartreuse se caractérise par une forte résistance à la rupture, ce qui en fait un bois d’exception pour la réalisation de structures très solides.

Préservation du territoire et respect de l’environnement
Les professionnels de Chartreuse (producteurs, propriétaires forestiers, exploitants forestiers et scieurs) ont construit un savoir-faire collectif adapté à la préservation du territoire : protection de l’eau et de la biodiversité, gestion forestière durable ainsi que sciage de qualité dit « à la découverte », gage de robustesse pour la construction, désormais codifié dans les dispositions du cahier des charges AOC.

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.