Le CGAAER publie un rapport sur l’impact des indications géographiques sur les territoires

At
At 23/12/2019

En réponse à une demande du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) a réalisé un rapport qui vise à mesurer l’impact des productions agricoles sous signes officiels liés à l’origine (AOP/AOC, IGP, IG de boissons spiritueuses) sur le développement économique des territoires ruraux.

Cette mission d’évaluation a conduit en décembre 2019 à la publication d’un rapport qui fait notamment suite à une série d’enquêtes et d’entretiens menés auprès des acteurs institutionnels, dont l’INAO, et des professionnels des filières sous signes officiels. Au cours de son analyse, le CGAAER a pu s’appuyer sur des dynamiques déjà mises en œuvre pour mesurer l’impact économique des signes officiels comme l’observatoire économique des SIQO.

Mobiliser le monde de la recherche, renforcer l’observatoire économique des SIQO, développer les critères environnementaux dans les cahiers des charges des produits… découvrez les recommandations proposées par le CGAAER dans son rapport (consultable en ligne ci-dessous).

Le CGAAER

Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux est présidé par le ministre en charge de l’agriculture. Il assure des missions de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit et d’inspection, par exemple sur des questions stratégiques comme l’agro-écologie et la lutte contre le changement climatique, la gestion de crises de marché ou de crises sanitaires, l’appui à l’international. Il peut aussi participer à la conception de lois. En savoir plus

© JB Nadeau