Fiche produit

Présentation
  • Produit : Beaujolais Charentay blanc
  • Mise à jour : 9 mars 2021
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Vins - Vin tranquille - Blanc - Sec (usage) - Villages - 1B301 09
  • Appellation : Beaujolais
  • Dénomination : Beaujolais Charentay

Description

Les vins sont fruités, gouleyants en bouche et marqués par les fruits rouges et noirs. Frais et friands, ce sont des vins de soif (plus corsé pour le Beaujolais supérieur) , dont une grande partie est appréciée en vin primeur, à apprécier dès le 3ème jeudi de novembre.. Il ne faut pas oublier de belles cuvées à boire toute l’année. Le Beaujolais est le vin des quatre saisons.
Les Beaujolais supérieurs (uniquement produits en vins rouges) sont issus de parcelles sélectionnées, qui présentent un rendement inférieur, et ont un degré naturel supérieur d’un demi-degré.

Historique

Les vins du Beaujolais entretiennent de longue date une histoire d’amour mouvementée avec Lyon. Transportés par la Saône, ils étaient destinés aux bouchons lyonnais, le nom local des bistrots. On dit que Lyon est traversée par trois rivières : le Rhône, la Saône et le Beaujolais.
Les vins parvenaient aussi à Paris, traversant par la route les monts du Beaujolais pour rejoindre la Loire, puis Paris par le canal de Briare.
Ces vins s’accordent parfaitement avec la gastronomie locale faite de charcuteries, de triperies et de quenelles, mais sa reconnaissance internationale s'est construite avec le vin primeur, qui convient avec la plupart des cuisines du monde.

Cahier des charges
Textes réglementaires

Exigences nationales et européennes

Historique

Décret initial du 12/09/1937 - Complété et modifié par deux décrets du 19/10/1998 :
- un pour les vins rouges et rosés (fiche 4Bis) et
- l'autre pour les Beaujolais-Villages (fiche 4Ter).
Aire géographique

Situation

Sise au nord du département du Rhône et débordant sur une frange sud du département de Saône et Loire, l’appellation s’étend sur les coteaux entre la rivière Saône à l’est et les Monts du Beaujolais à l’ouest.

Les parcelles de vigne sont majoritairement situées au centre de la région beaujolaise, entre Villefranche sur Saône et la vallée de l’Ardières. Elles ponctuent aussi des zones imbriquées entre les crus.

Les vins bénficiant de l'appellation d'origine "Beaujolais-Villages" peuvent également être dénommés "Beaujolais suivi du nom de la commune" s'ils en sont issus exclusivement. Cette possibilité n'est pas autorisée pour ceux des communes de Chénas, Chiroubles, Fleurie, Juliénas, Régnié-Durette et Villié Morgon, afin de ne pas prêter à confusion avec le nom de ces crus.

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Rhône (69) : Charentay

Zone de production des raisins :

Rhône (69) : Charentay

Aire géographique

Beaujolais charentay

Télécharger la liste

Carte

Aire géographique

Description du milieu

Le climat est contrasté. Il subit l’influence océanique avec des pluies bien réparties sur la saison et atténuées par le relief. L’influence méditerranéenne s’exerce par des orages d’été parfois dévastateurs. Le vent du nord rafraîchit et sèche : il contribue au fruité des vins et modère les maladies de la vigne.

L’altitude varie de 200 m à 550 m. La topographie tourmentée crée de nombreux microclimats contribuant à la richesse de la palette des vins. La délimitation privilégie les expositions à l’est et au sud.

La vigne est installée sur des sols granitiques érodés. C'est sur ces sols que le Gamay peut exprimer tout son potentiel.

Reconnaissance

Mode de production

Encépagement :
Le cépage rouge est le gamay noir. Les cépages accessoires gamay de Bouze et gamay de Chaudenay sont autorisés, ensemble ou séparément, à hauteur de 10% maximum de l’encépagement. Les cépages aligoté, chardonnay, melon, pinot gris et pinot noir sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes, avec un maximum de 15%. Le pinot noir est toléré jusqu’à 15 % de l‘encépagement et dans l’assemblage des vins jusqu’à la récolte 2015. 

 

Densité de plantation :
La densité minimale est de 5 000 ceps/ha. Toutefois, jusqu’à la récolte 2010, l’arrachage partiel de vignes en place avant 2004 est autorisé et peut conduire à une densité minimale de 4 000 pieds/ha. L’écartement entre rang ne peut excéder 2,50 m et l’écartement entre ceps ne peut être inférieur à 0.80m.

 

Palissage :
Les vignes palissées comportent au moins un fil porteur et une paire de fils releveurs. La hauteur du feuillage utile palissé ne peut être inférieure à 0,6 fois l’écartement entre les rangs. Cette hauteur est mesurée entre la limité inférieure du feuillage et la limité supérieur de rognage. Pour les vignes non palissées, la distance moyenne entre rangs ne peut excéder 1,5 m.  

 

Taille :
Quelque soit le type de taille, chaque pied ne peut porter plus de 10 yeux francs.
- taille courte : en gobelet, éventail ou cordon, simple, double ou charmet avec 3 à 5 coursons à 1 ou 2 yeux. En vue du rajeunissement, chaque pied peut porter un courson sur un gourmand issu du vieux bois.
- taille longue : guyot simple avec baguette de 6 yeux maximum et un courson à 2 yeux, ou 2 baguettes à 3 yeux maximum.

 

Rendement de base :
Il est de 64 hl/ha pour le Beaujolais et de 62 hl/ha pour le Beaujolais supérieur.
Le bénéfice de l’appellation ne peut être revendiqué sur des parcelles qui n’ont pas été totalement récoltées.

Mode d'élaboration

La vinification beaujolaise classique est une macération semi-carbonique par macération de vendange entière, puis pressurage et fin de fermentation à température maîtrisée. Ce mode opératoire est exigé en primeur. Pour les autres vins, la vendange mécanique est autorisée et limite l’emploi de cette technique qui vise à retenir les processus les plus doux pour le raisin. Les degrés naturels minimum sont de 10 % (10, 5% pour les supérieurs) et lorsque l’autorisation de sucrage est accordée, les vins ne doivent pas dépasser 12.5 % (13% pour les supérieurs). Les sucres résiduels sont limités à 3 g/l (2g/l pour les primeurs).

Liens au terroir

L’appellation délimite des terroirs variés,  produisant une large palette de vins. La précocité du gamay permet de bonnes maturités.
Contacts

Organisme de défense et de gestion

Syndicat Beaujolais et Beaujolais Villages

210 Boulevard Vermorel
69400 VILLEFRANCHE sur SAONE CEDEX

Tel : 04 74 02 22 20
Fax : 04 74 02 22 29

N°SIRET : 53990761800018

Décision de reconnaissance n°CNV2008/06 du 24 juillet 2008

Président(e) : Monsieur David RATIGNIER
Contact : bbva@beaujolais.com

Organisme(s) de contrôle

SIQOCERT

Organisme certificateur
Agrément(s) : CER.AO-IGP n°01-2014
Plan de contrôle : PC de l'AOC Beaujolais, version 2606214, approuvé le 30 septembre 2014

SIQOCERT

Siège
132 route de Dijon
21200 BEAUNE

Tel : 03 80 25 09 50
Fax : 03 80 24 63 23

N°SIRET : 50066766200018

Président(e) : Monsieur Sébastien DUBAN
Contact : Sébastien DUBAN : beaune@siqocert.fr

SIQOCERT

520 Av du Maréchal Lattre de Tassigny
71000 Mâcon

Tel : 03 85 38 96 99
Fax : 03 85 22 03 31

Contact : macon@siqocert.fr

SIQOCERT

210 Bd Victor Vermorel
CS 70260
69659 VILLEFRANCHE S/SAONE Cédex

Tel : 04 74 02 22 60
Fax : 04 74 02 22 69

Contact : villefranche@siqocert.fr

Site INAO

INAO Mâcon

37 boulevard Henri Dunant
CS 80140
71040 MACON Cédex

Tel : 03 85 2196 50
Fax : 03 85 21 96 51

N°SIRET : 13000270200350

Contact : INAO-MACON@inao.gouv.fr