Fiche produit

Présentation
  • Produit : Chasselas de Moissac
  • Mise à jour : 9 novembre 2015
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Fruits, légumes et céréales en l'état ou transformés - Raisin de table - Blanc -
  • Appellation : Chasselas de Moissac
  • Dénomination : Chasselas de Moissac

Description

Le Chasselas de Moissac est un raisin de table frais ou de longue conservation.

La grappe est souple, homogène en densité, d’une coloration dorée, d’une longueur minimum de 12 cm et d’un poids minimum de 100 grammes. Les grains ne doivent pas être déformés, insuffisamment mûrs, avariés ou malades.

La pruine sur les grains est préservée, les pépins sont discernables par transparence et la rafle est turgescente.

La teneur en sucre est supérieure ou égale à 160g/l.

La maturité est considérée comme atteinte lorsque le rapport sucre / acidité est supérieur ou égal à 25.

Les grappes sont obligatoirement préparées, ciselées et conditionnées en atelier de ciselage et de conditionnement.

Historique

La présence de la vigne dans la région du Moissagais est fort ancienne mais c'est vers la fin du XIXème siècle que Moissac est devenue la ville des "chasselatiers".

Des rapports établis à l'occasion des comices agricoles départementaux des années 1839, 1845, 1859, font état de procédés culturaux sur des raisins de table.

Dès 1845, le développement des moyens de transport fluviaux et ferroviaires a permis la commercialisation du Chasselas de Moissac vers Bordeaux et l’Angleterre, dépassant le stade d’une consommation familiale et locale.

Le développement, interrompu par l'invasion du phylloxéra vers 1870, reprend autour des années 1900. Après la grande guerre de 1914, le vignoble s'étend alors sur plus de 4 000 ha. Le Chasselas est l’une des productions agricoles qui souffre le moins de la mobilisation puisque, par tradition, les travaux sont essentiellement assurés par les femmes.

En 1933, un uvarium est construit à Moissac, dans lequel on peut déguster le chasselas et son jus.

Après la guerre de 1940, les surfaces diminuent à nouveau en raison de l’essor industriel qui mobilise la main d'œuvre. Or la culture du Chasselas nécessite une main d'œuvre importante pour devenir du Moissac.

Ainsi, ne restaient attachés à cette culture que ceux qui en avaient la maîtrise technique et qui pouvaient recourir à l’aide des membres de leur famille. Ils étaient structurés en syndicat de défense dénommé APM (association des producteurs de la région de Moissac). C'est au cours de cette période qu'ont été définies par un jugement du 21 juillet 1953 du Tribunal Civil de Moissac les caractéristiques du produit ainsi que l’aire délimitée de production lors de la reconnaissance de l'Appellation d'Origine. Puis par décret en date du 14 juin 1971, les pouvoirs publics français ont consacré l'Appellation d'Origine.

Chiffres-clés

Données INAO 2005

- Aire géographique :       180 000  ha

- Nombre d'opérateurs :         425  producteurs,

- Surface en production :    1 000  ha

- Production AOC :              5 200  tonnes

 

Textes réglementaires

Exigences nationales et européennes

Historique

Textes : Décret du 25 novembre 2003 relatif à l'appellation d'origine contrôlée «Chasselas de Moissac » Décret n° 2003-1130 du 25 novembre 2003 relatif à l'agrément des raisins pouvant bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée «Chasselas de Moissac» Arrêté du 9 janvier 2004 portant homologation du règlement d'application de l'appellation d'origine contrôlée «Chasselas de Moissac» Arrêté du 9 janvier 2004 pris en application du décret n° 2003-1130 du 25 novembre 2003 relatif à l'agrément des raisins pouvant bénéficier de l'AOC « Chasselas de Moissac » Décret 14 Juin 1971 pris pour l'application, en ce qui concerne le Chasselas de Moissac, de la loi du 1er août 1905 modifiée sur la répression des fraudes
Aire géographique

Situation

L’aire géographique de production s’étend sur 76 communes situées sur la région naturelle du Bas-Quercy, à cheval sur les départements du Tarn-et-Garonne et du Lot.

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Lot (46) : Bagat-en-Quercy , Belfort-du-Quercy , Castelnau Montratier-Sainte Alauzie , Fontanes , Lascabanes , Lebreil , Lendou-en-Quercy , Montcuq-en-Quercy-Blanc , Montdoumerc , Montlauzun , Saint-Daunès , Saint-Laurent-Lolmie , Saint-Pantaléon , Saint-Paul-de-Loubressac , Saint-Paul-Flaugnac , Sainte-Alauzie , Sainte-Croix , Valprionde

Tarn-et-Garonne (82) : Auty , Belvèze , Boudou , Bouloc-en-Quercy , Bourg-de-Visa , Brassac , Castelsagrat , Caussade , Cayriech , Cazes-Mondenard , Corbarieu , Durfort-Lacapelette , Fauroux , Gasques , Génébrières , Goudourville , (L') Honor-de-Cos , Labarthe , Labastide-de-Penne , Lacour , Lafrançaise , Lamothe-Capdeville , Lapenche , Lauzerte , Léojac , Lizac , Malause , Mirabel , Miramont-de-Quercy , Moissac , Molières , Montagudet , Montaigu-de-Quercy , Montalzat , Montastruc , Montauban , Montbarla , Montesquieu , Montfermier , Montjoi , Montpezat-de-Quercy , Piquecos , Puycornet , Puylaroque , Réalville , Roquecor , Saint-Amans-de-Pellagal , Saint-Clair , Saint-Nauphary , Saint-Nazaire-de-Valentane , Saint-Paul-d'Espis , Saint-Vincent-d'Autéjac , Saint-Vincent-Lespinasse , Sainte-Juliette , Sauveterre , Touffailles , Tréjouls , Vazerac

Aire géographique

Chasselas de moissac

Télécharger la liste

Carte

SituationAire géographique

Description du milieu

Le climat :

L'aire d'appellation est soumise à deux influences climatiques principales :
- une influence atlantique qui domine en hiver et au printemps, avec des vents d'Ouest qui génèrent des formations nuageuses et précipitations et donnent des hivers relativement doux,
- une influence de type méditerranéenne prédominante en été et en automne, plus ou moins sensible selon les années, asséchant le climat d'une façon générale durant ces périodes et favorisant la maturité des raisins.

La zone est caractérisée par des hivers plutôt doux et des étés chauds (température moyenne annuelle 13°C). On observe également un léger gradient pluviométrique croissant en allant vers le Nord de la zone avec une moyenne des précipitations sur 30 ans allant de 647 mm à 700 mm.

Le vent d'Autan, vent du Sud-Est chaud et sec, fait essentiellement ressentir ses effets sur l'agriculture en période de fin d'été et d'automne. Il favorise l'évapotranspiration et la maturation mais accentue les déficits hydriques estivaux en années sèches

Le terrain :

L'aire de production du Chasselas de Moissac recoupe 3 unités géomorphologiques :
- les coteaux molassiques du Bas-Quercy,
- les plateaux calcaires tertiaires du Quercy blanc,
- les coteaux de la région montalbanaise.

Reconnaissance

Mode de production

Seule la variété Chasselas B est autorisée.

Les vignes sont conduites en système à un seul plan de palissage ou en système à deux plans de palissage.

La densité et l’écartement sont adaptés en fonction du mode de conduite :
   - densité à 3 300 ceps/ha minimum et écartement maximum entre les rangs de 3 mètres en système à un seul plan de palissage,
   - densité à 2 500 ceps/ha minimum et écartement maximum à 3,5 mètres entre les rangs en système à deux plans de palissage.

 Les modes de taille autorisés sont le guyot simple ou double.

Le nombre de bourgeons par hectare ne peut excéder 55 000 en système à un seul plan de palissage et 60 000 en système à deux plans de palissage.

Le rendement est fixé à deux niveaux (exploitation et parcelles) :
   - le rendement total moyen maximum de l'exploitation en chasselas sur l’ensemble des parcelles engagées est fixé à 14 t/ha,
   - le rendement AOC moyen maximum de l'exploitation sur ces mêmes parcelles est fixé à 13 t/ha,
   - le rendement total maximum en chasselas à la parcelle est fixé à 16 t/ha,

 La « mise en place des grappes », qui consiste à disposer les grappes sur le cep de façon libre et aérée, est obligatoire. Elle permet une maturité optimale des raisins.

La cueillette s’effectue manuellement en plusieurs passages.

Mode d'élaboration

Une fois récoltés, les raisins sont acheminés le plus rapidement possible de la vigne à l’atelier de conditionnement. Ils doivent être disposés en une seule couche, « la queue vers le haut », dans des contenants ajourés ou à claires-voies.

Les raisins destinés à la longue conservation sont débarrassés des grains altérés au moment de la cueillette et sont acheminés rapidement après cueillette sur le lieu de stockage.

Ils font ensuite l’objet d’un refroidissement rapide à leur arrivée sur le lieu de stockage avant d’être mis en longue conservation hermétiquement emballés, en chambre froide sous atmosphère, température et hygrométrie contrôlée.

Pour les raisins venant d’être cueillis ou à l’issue d’une période de conservation, la préparation des grappes se fait en atelier de ciselage et de conditionnement. La grappe est délicatement ciselée pour éliminer les baies impropres. Les grappes préparées doivent être conformes à la description du raisin. Une fois ciselées, les grappes sont immédiatement conditionnées dans des emballages propres à préserver les caractéristiques et la qualité du produit.

Conditionnement

L’étiquetage sur les emballages unitaires comporte :
   - le nom de l’appellation d’origine contrôlée « Chasselas de Moissac » inscrit en caractères de dimension au moins égale à celle des caractères les plus grands,
   - la mention « Appellation d’origine contrôlée » ou « A.O.C »,
   - le nom du producteur.

Chaque emballage unitaire comporte un système d’identification, comprenant un numéro d’ordre, agréé par les services de l’INAO et distribué par un organisme agréé par cet institut.

Liens au terroir

Caractéristiques agronomiques :

La région du Bas Quercy, dans laquelle se situe l'Appellation, s'étend sur des affleurements de mollasses et de calcaires tertiaires et dans une moindre mesure sur des alluvions anciennes.

Parmi les divers types de sols rencontrés sur ces formations, ceux propices à la production de Chasselas de Moissac doivent être bien structurés, présenter un bon drainage naturel et une teneur en matière organique relativement faible.

Ainsi, les sols favorables à la culture du chasselas de Moissac sont :
   - dans les coteaux molassiques : les sols argileux décalcifiés, plus ou moins sableux, des coteaux, les sols silico-argileux de boulbène de plateau bien drainés et les sols de terrefort argilo-calcaires plus ou moins décalcifiés des coteaux,
   - sur les plateaux calcaires du Quercy Blanc : les sols noirs ou gris assez profonds et caillouteux ainsi que les placages rouges des plateaux et les éboulis de pente argilo-calcaires des flancs des vallées assez largement ouvertes,
    - dans la région montalbanaise : les sols de terrefort argilo-calcaire plus ou moins décalcifiés des coteaux et les sols de boulbène argilo-siliceux plus ou moins caillouteux et bien drainés des alluvions anciennes de l'Aveyron.

 

Caractéristiques climatiques :

A ces caractéristiques agronomiques, s'ajoutent l'exposition et la position topographique des parcelles. Elles doivent être favorables à la maturité des raisins. Ainsi les expositions Nord lorsque le paysage est peu dégagé sont à proscrire ainsi que les situations en fond de vallons ou fond de vallées.

Sur le plan climatique, la région est caractérisée par une température moyenne douce de 13°C et surtout par la faible amplitude des variations thermiques.

 L’influence atlantique génère des hivers relativement doux. L’influence méditerranéenne, prédominante en été et en automne, assèche le climat d'une façon générale durant ces périodes et conduit à une longue période de beau temps en automne.

L'ensemble de ces facteurs permet une bonne maturité des raisins et une conservation tardive des raisins sur souches. Il n'existe pas de barrière importante dans le relief qui puisse perturber de façon notable l'évolution des formations nuageuses et le climat apparaît à peu près uniforme sur l'ensemble de l'aire.

 

Les facteurs humains :

A côté de ces facteurs naturels, intervient le savoir-faire des hommes, tant dans la conduite de la vigne que la cueillette et la préparation des raisins, qui confère à ce produit toute son originalité. Ce lien entre les hommes et leur produit est tel qu'ils portent le nom de leur produit : les producteurs de Chasselas de Moissac sont appelés des « chasselatiers ».

Preuve de l'origine

Les raisins sont issus uniquement de parcelles de vignes identifiées, à l’intérieur de l’aire géographique, par les services de l’INAO et des experts indépendants.

Par ailleurs chaque producteur remplit une déclaration d'aptitude annuelle qu’il adresse aux services de l’INAO. Cette déclaration comprend l'engagement à respecter les conditions de production de l'appellation et mentionne les références des parcelles destinées à la production de l'AOC Chasselas de Moissac pour la récolte considérée.

Les raisins sont ensuite suivis de la cueillette à leur conditionnement. Chaque producteur doit tenir un registre journalier d'entrée des raisins à l’atelier de ciselage et de conditionnement et de sortie des raisins conditionnés. Il y est mentionné les volumes récoltés sur les parcelles engagées pour l’année, ceux mis en longue conservation, le nombre de colis conditionnés par type de colis, ceux issus de la longue conservation et les numéros d’ordre des signes d’identification utilisés.

Des examens analytiques et organoleptiques du produit sont réalisés sur des échantillons prélevés parmi les lots conditionnés. Ils visent à s'assurer de la qualité et de la typicité des produits destinés à être commercialisés sous le nom de l'appellation "Chasselas de Moissac".

Un signe d’identification, spécifique au "Chasselas de Moissac", agréé par les services de l’INAO, identifie tous les emballages dans lesquels sont commercialisées les raisins. Le nom du producteur est obligatoire dans l’étiquetage.

Contacts

Organisme de défense et de gestion

Syndicat de défense de l'AOC Chasselas de Moissac

1 Promenade de Sancert
82200 MOISSAC

Tel : 05 63 04 01 78
Fax : 05 63 04 11 21

N°SIRET : 43289052300017

Décision de reconnaissance n°CNAOP2007/43 du 18 juillet 2007

Président(e) : Monsieur Claude GAUTHIER
Contact : animation.chasselas@wanadoo.fr

Organisme(s) de contrôle

CERTISUD

Organisme certificateur
Agrément(s) : FR-BIO 12, INS.AOC n°17
Plan de contrôle : PC de l'AOP Chasselas de Moissac, version A, approuvé le 20 décembre 2013

CERTISUD

Siège
70 avenue Louis Sallenave
64000 PAU

Tel : (33) (0)5 59 02 35 52
Fax : (33) (0)5 59 84 23 06

N°SIRET : 39325663100028

Président(e) : Monsieur Gérard TEILLAC
Contact : GOUYEN-CASSOU : accueil@certisud.fr

Autres liens

http://www.chasselas-de-moissac.comhttp://www.chasselas-de-moissac.com</A>

Site INAO

INAO Gaillac

Centre Technique du Vin
52 Place Jean Moulin
81600 GAILLAC

Tel : 05 63 57 14 82
Fax : 05 63 57 51 40

N°SIRET : 13000270200152

Contact : inao-toulousegaillac@inao.gouv.fr

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.