Fiche produit

Présentation
  • Produit : Huile d'olive de Nïmes
  • Mise à jour : 24 novembre 2015
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Huiles et matières grasses (beurre, margarine, huiles, etc.) - Huile - - -
  • Appellation : Huile d'olive de Nîmes
  • Dénomination : Huile d'olive de Nîmes

Description

L' « Huile d'olive de Nîmes » est marquée par la prédominance de la variété Picholine d'où une certaine ardence en bouche avec parfois un peu d'amertume.

Au nez, on trouve des arômes d'artichaut et de verdure.

En bouche, ces arômes de verdure évoluent vers les arômes de garrigue et de fruits rouges.

Sa couleur est verte avec éventuellement des reflets jaunes.

Historique

Une présence fort ancienne :

La présence d’oliviers dès l’Antiquité atteste de l’étroite relation de la région nîmoise avec la culture de l’olivier. La fabrication d’huile d’olive est très ancienne dans cette région où les oliviers pouvaient utilement mettre en valeur les terres pauvres et produire ainsi la seule matière grasse possible.

 Introduite lors de l'installation des Grecs, la culture de l'olivier s'est intensifiée avec l'implantation des colonies romaines. L'extension maximale de cette culture se situe au XVIème siècle. En 1789, l’huile d’olive produite dans le secteur d’Aramon est considérée comme l’une des meilleures et Nîmes représente une place importante pour la commercialisation de l’huile.

 

Vers un renouveau après plusieurs décennies difficiles :

La superficie d’oliviers recule toutefois face à la vigne et à la croissance des importations d’huiles. Le XIXème siècle est marqué par le déclin de l’oléiculture concurrencée par la vigne et les importations d'autres matières grasses. Le déclin se poursuit jusqu’à la seconde guerre mondiale où les 5 années de conflit provoquent un regain d’intérêt pour la production d’huile d’olive lié à la pénurie d’huiles d’importation et de matières grasses.

L’important gel de 1956 décime l'oliveraie de la région nîmoise. Un essor nouveau est remarqué depuis les années 1990 et on assiste à une progression de la production d'« Huile d'olive de Nîmes ».

Chiffres-clés

Données INAO 2005

- Aire géographique :    300 000  ha

- Nombre d'opérateurs :    1 056
                             dont :    1 051  oléiculteurs
                                                 5  moulins

- Production AOC :                 30  tonnes

Textes réglementaires

Exigences nationales et européennes

Historique

Décret du 17 novembre 2004
Aire géographique

Situation

L’aire de production de l'« Huile d'olive de Nîmes » s'étend sur 183 communes du département du Gard et 40 communes de l'Hérault. La liste complète des communes est précisée dans le cahier des charges.

L'aire géographique est caractérisée par un paysage de collines et de coteaux, d'une altitude généralement inférieure à 350 mètres.  Les terrains sont majoritairement composés de molasses du tertiaire, de calcaires et marno-calcaires crétacés et de terrasses alluviales.

Le climat est méditerranéen, soumis au mistral.

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Gard (30) : Aigaliers , Aigremont , Aigues-Vives , Alès , Allègre-les-Fumades , Anduze , Aramon , Argilliers , Arpaillargues-et-Aureillac , Aspères , Aubais , Aubord , Aubussargues , Aujargues , Bagard , Baron , Beaucaire , Beauvoisin , Bellegarde , Belvézet , Bernis , Bezouce , Blauzac , Boisset-et-Gaujac , Boissières , Boucoiran-et-Nozières , Bouillargues , Bouquet , Bourdic , Bragassargues , Brignon , Brouzet-lès-Quissac , (La) Bruguière , Cabrières , (La) Cadière-et-Cambo , Caissargues , (La) Calmette , Calvisson , Canaules-et-Argentières , Cannes-et-Clairan , Cardet , Carnas , Cassagnoles , Castelnau-Valence , Castillon-du-Gard , Caveirac , Clarensac , Codognan , Collias , Collorgues , Combas , Comps , Congénies , Conqueyrac , Corconne , Crespian , Cruviers-Lascours , Deaux , Dions , Domazan , Domessargues , Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac , Estézargues , Euzet , Flaux , Foissac , Fons , Fons-sur-Lussan , Fontanès , Fontarèches , Fournès , Gailhan , Gajan , Gallargues-le-Montueux , Garons , Garrigues-Sainte-Eulalie , Générac , Goudargues , Jonquières-Saint-Vincent , Junas , Langlade , Lecques , Lédenon , Lédignan , Lézan , Liouc , Logrian-Florian , Lussan , Manduel , Marguerittes , Martignargues , Maruéjols-lès-Gardon , Massanes , Massillargues-Attuech , Mauressargues , Méjannes-lès-Alès , Meynes , Milhaud , Mons , Montagnac , Montaren-et-Saint-Médiers , Monteils , Montfrin , Montignargues , Montmirat , Montpezat , Moulézan , Moussac , Mus , Nages-et-Solorgues , Ners , Nîmes , Orthoux-Sérignac-Quilhan , Parignargues , Poulx , Puechredon , Quissac , Redessan , Remoulins , Ribaute-les-Tavernes , Rochefort-du-Gard , Rodilhan , (La) Rouvière , Saint-Bauzély , Saint-Bénézet , Saint-Bonnet-du-Gard , Saint-Césaire-de-Gauzignan , Saint-Chaptes , Saint-Christol-lès-Alès , Saint-Clément , Saint-Côme-et-Maruéjols , Saint-Dézéry , Saint-Dionisy , Saint-Étienne-de-l'Olm , Saint-Geniès-de-Malgoirès , Saint-Gervasy , Saint-Gilles , Saint-Hilaire-d'Ozilhan , Saint-Hilaire-de-Brethmas , Saint-Hippolyte-de-Caton , Saint-Hippolyte-de-Montaigu , Saint-Hippolyte-du-Fort , Saint-Jean-de-Ceyrargues , Saint-Jean-de-Crieulon , Saint-Jean-de-Serres , Saint-Just-et-Vacquières , Saint-Laurent-la-Vernède , Saint-Mamert-du-Gard , Saint-Maurice-de-Cazevieille , Saint-Maximin , Saint-Nazaire-des-Gardies , Saint-Privat-des-Vieux , Saint-Quentin-la-Poterie , Saint-Siffret , Saint-Théodorit , Saint-Victor-des-Oules , Sainte-Anastasie , Salinelles , Sanilhac-Sagriès , Sardan , Sauve , Sauzet , Savignargues , Saze , Sernhac , Serviers-et-Labaume , Seynes , Sommières , Souvignargues , Théziers , Tornac , Uchaud , Uzès , Vallabrix , Vallérargues , Vauvert , Verfeuil , Vergèze , Vers-Pont-du-Gard , Vestric-et-Candiac , Vézénobres , Vic-le-Fesq , Villevieille

Hérault (34) : Assas , Baillargues , Beaulieu , Boisseron , Buzignargues , Campagne , Castries , Claret , Fontanès , Galargues , Garrigues , Guzargues , Lauret , Lunel , Lunel-Viel , (Les) Matelles , Montaud , Moulès-et-Baucels , Restinclières , Saint-Bauzille-de-Montmel , Saint-Brès , Saint-Christol , Saint-Drézéry , Saint-Geniès-des-Mourgues , Saint-Hilaire-de-Beauvoir , Saint-Jean-de-Cornies , Saint-Jean-de-Cuculles , Saint-Mathieu-de-Tréviers , Saint-Sériès , Saint-Vincent-de-Barbeyrargues , Sainte-Croix-de-Quintillargues , Saturargues , Saussines , Sauteyrargues , Sussargues , Vacquières , Valergues , Valflaunès , Vérargues , Villetelle

Aire géographique

Huile d'olive de nîmes

Télécharger la liste

Carte

SituationAire géographique

Description du milieu

Le climat :

Le climat est méditerranéen avec une sécheresse estivale marquée et de fortes pluies d'automne. La région est soumise au mistral, et peut souffrir d’hivers rudes.

 

Le terrain :

Les terrains sont majoritairement composés de molasses du tertiaire, de calcaires et marno-calcaires crétacés et de terrasses alluviales.

Reconnaissance

Mode de production

Les olives doivent être produites et transformées dans l’aire de production définie.

 

Variétés :

- Les huiles d’olives doivent provenir des variétés suivantes : Picholine, Négrette, Noirette.
Ces variétés doivent représenter ensemble au minimum 85 % des arbres de l'ensemble des vergers des exploitations. La proportion de variété Picholine doit être au minimum de 70 % en nombre d’arbres pour l'ensemble des vergers des exploitations. Toutefois, cette proportion peut être de 60 % jusqu'à l'année 2015 incluse.

Les variétés secondaires sont : Sauzen vert, Rougette , Olivastre, Broutignan,Vermillau, Cul blanc, Verdale de l’Hérault ou Groussaldo, Aglandau, Amellau, Pigalle, Piquette, ainsi que les autres variétés locales anciennes présentent avant le gel de 1956.
- A l'intérieur de chaque verger, l'implantation d'oliviers de variétés pollinisatrices est admise lorsqu'ils sont disposés de façon harmonieuse et sans que leur nombre excède 5% du nombre de pieds du verger considéré. L’utilisation d’olives issues de ces variétés est admise à condition que la proportion de ces olives n’excède pas 5 % de la masse d’olives mise en œuvre.

 

Conduite du verger :
Les vergers doivent être entretenus soit par des façons culturales, soit enherbés et fauchés tous les ans.

Chaque arbre dispose d'une superficie de 24 m2 minimum.
- La distance entre les arbres est de 4 mètres minimum.
- La taille est obligatoire tous les 2 ans minimums.
- L'irrigation pendant la période de végétation de l'olivier est autorisée jusqu'à la véraison.
- Le rendement ne doit pas dépasser 10 tonnes à l'hectare. Pour une récolte déterminée, en cas de situation climatique exceptionnelle , le rendement peut être diminué ou augmenté, sans qu’il ne puisse dépasser 12 tonnes d'olives à l'hectare.
- Les huiles sont élaborées à partir d'olives provenant d'arbres âgés de cinq ans minimums.

 

Récolte :
- Le début de la récolte est fixé par arrêté préfectoral sur proposition des services de l'INAO. Les huiles proviennent d'olives récoltées à maturité lorsque au minimum 25% d’olives sont passées du vert franc au jaune.
- Les olives sont cueillies directement sur l’arbre ou récoltées par vibration, battage, aspiration ou par tout autre système ne détériorant pas l’aspect extérieur des olives avec réception des fruits sur des filets ou autres réceptacles sous l’arbre.
- Les produits d’abscission sont interdits.
- Les olives ramassées à même le sol doivent être conservées séparément des lots d'olives pouvant prétendre à l'élaboration d’huile d’appellation.
- Les olives sont stockées et transportées dans des caisses à claire-voie ou pallox.

Mode d'élaboration

La conservation des olives entre la cueillette et la mise en œuvre ne peut excéder 8 jours.

Le mélange d’olives de différentes variétés est autorisé avant broyage, la variété Picholine devant représenter au minimum 60 % des olives mises en œuvre.

L’extraction est réalisée par des procédés mécaniques sans échauffement de la pâte d’olive au-delà d’une température maximale de 30° Celsius.

Les traitements autorisés sont le lavage, la décantation, la centrifugation et la filtration. A l’exception de l’eau, l’emploi d’adjuvants pour faciliter l’extraction des huiles est interdit.

L’huile obtenue doit être une huile d’olive dont la teneur en acidité libre, exprimée en acide oléique, est au maximum de 0.8 grammes pour 100 grammes.

Liens au terroir

L’« huile d'olive de Nîmes » est majoritairement produite à partir de la variété Picholine, privilégiée en raison de sa rusticité laquelle lui a permis s’adapter parfaitement aux conditions pédo-climatique. Cette variété montre une certaine résistance au froid hivernal et ses fruits résistent aux vents violents d'automne. La présence de Picholiniers est majoritaire dans le bassin de Nîmes, berceau de la variété, alors que sur le piémont Cévenols se trouvent d’autres variétés locales. Le vent a amené les hommes à conduire les oliviers en taille relativement basse, ce qui, outre une meilleure résistance aux vents, facilite aussi la récolte en vert des olives destinées à la table. La récolte est majoritairement manuelle du fait d’une part que la Picholine, variété dominante, est utilisée à deux fins ( production d’huile et olive de table) et dispose d’une trop grande résistance à la vibration et d’autre part de la configuration des vergers traditionnels (petite superficie, présence de murets, accessibilité souvent réduite). La bonne adéquation entre le terroir et notamment la variété Picholine et la qualité de l’huile qui en est issue ont favorisé la relance et le développement de la production oléicole nîmoise au-delà du noyau historique de Nîmes-Sommières.

Preuve de l'origine

Les huiles d’olive ne peuvent être commercialisées sous l’appellation d’origine contrôlée « Huile d’olive de Nîmes » sans l’obtention d’un certificat d’agrément délivré par l'INAO dans les conditions définies par les textes réglementaires nationaux relatifs à l’agrément des produits issus de l’oléiculture bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée.

Toutes les opérations relatives à la production de la matière première et à l’élaboration de l’huile d’olive doivent être réalisées au sein de l’aire géographique définie.

Concernant la production de la matière première, la procédure prévoit :
- une identification parcellaire qui se traduit par l’édition de la liste des parcelles aptes à produire l’appellation «Huile d’olive de Nîmes», qui respectent les critères relatifs au lieu d’implantation des oliviers et les conditions de production,
- une déclaration de récolte rédigée annuellement par l’oléiculteur qui déclare la superficie en production, la quantité d’olives produite dans le respect du rendement défini, la destination des olives (huilerie, lieu d’élaboration).

 

Concernant l’élaboration, la procédure prévoit :
- une déclaration de fabrication rédigée par le professionnel qui déclare annuellement la quantité totale de produit élaboré,
- une demande de certificat d’agrément qui permet d’identifier le lieu d’entrepôt des produits ainsi que tous les récipients contenant les produits revendiqués.

 

L’ensemble de cette procédure est complété par un examen analytique et organoleptique qui permet de s’assurer de la qualité et de la typicité des produits. En outre, chaque opérateur ayant obtenu un certificat d’agrément est tenu de rédiger annuellement une déclaration de stocks.

Contacts

Organisme de défense et de gestion

Syndicat des AOC Olive et huile d’olive de Nîmes

1120, route de Saint-Gilles
BP 48078
30932 NÎMES CÉDEX 09

Tel : 04 66 04 50 34
Fax : 04 66 04 50 31

N°SIRET : 43988271300027

Décision de reconnaissance n°CNAOP2007/48 du 18 juillet 2007

Président(e) : Monsieur Christian TEULADE
Contact : Julie CAROUX : olive.nimes@orange.fr

Organisme(s) de contrôle

Origine, Traçabilité, Contrôle (OTC)

Organisme certificateur
Agrément(s) : INS.AOC n°16

ORIGINE, TRACABILITE, CONTROLE (OTC)

Siège
Maison des Agriculteurs
22 avenue Henry Pontier
13100 AIX-EN-PROVENCE

Tel : 04 42 63 36 30
Fax : 04 42 63 31 95

N°SIRET : 49774338500013

Président(e) : Monsieur Christian TEULADE
Contact : Sylvie CHAMPION : s.champion@origine-tc.eu

Site INAO

INAO Montpellier

La Jasse de Maurin
34970 LATTES

Tel : 04 67 27 11 85
Fax : 04 67 47 33 93

N°SIRET : 13000270200186

Contact : INAO-MONTPELLIER@inao.gouv.fr

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.