Fiche produit

Présentation
  • Produit : Sancerre blanc
  • Mise à jour : 17 avril 2018
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Vins - Vin tranquille - Blanc - Sec (usage) - - 1B195S
  • Appellation : Sancerre
  • Dénomination : Sancerre

Description

Les vins sont tranquilles, secs, avec une rondeur en bouche et une finale fraîche et bien équilibrée.
Ils peuvent être appréciés dans leur jeunesse mais certains millésimes possèdent un bon potentiel de garde.

Les vins blancs à la robe souvent or pâle, déclinent une palette aromatique pouvant aller de notes fruitées rappelant les agrumes ou les fruits exotiques aux notes florales rappelant les fleurs blanches.

Les vins rosés s’ouvrent sur des arômes délicats et fruités. Leur robe se décline du rose pâle au saumon soutenu.

Les vins rouges arborent une robe d’intensité variable et dévoilent des arômes complexes avec généralement une note dominante de fruits rouges. Leur structure s’appuie sur des tanins souples et élégants. Ce sont des vins équilibrés, alliant puissance et finesse.

Historique

Le vignoble et les vins de Sancerre sont cités au VIème siècle dans « Histoire des Francs » de GREGOIRE DE TOURS, lequel fait référence à l'abondance des vins de Sancerre.

Raoul TORTAIRE, moine de Saint-Benoît-sur-Loire, écrit, au XIème siècle, que la région de Sancerre « regorge de vins ».

De nombreux écrits de la Renaissance citent l’importance de la production de vins et l’exportation d’une partie de ces vins vers les pays du Nord au départ du port de Saint-Thibault, en particulier vers les Flandres et l’Angleterre. Dans cette ville, dont le port fluvial est bien équipé, des locaux sont à louer pour stocker la marchandise.

L’abbé POUPARD, curé de Sancerre, dans son livre « Histoire de la ville de Sancerre » en 1777, décrit les sols du sancerrois: « Il n’y a peut-être pas de terroir plus coupé et plus différencié que celui des montagnes du Sancerrois. Les ravins, qui y sont multipliés, offrent partout des veines de terres différentes ». Dans ce livre, il relate également le commerce international des vins : « J’ai vu quelquefois, les habitants de Sancerre envoyer leur vin en Angleterre et en Ecosse ».

Après la crise phylloxérique, la connaissance et l’expérience du milieu géographique conduisent les professionnels à opter pour le choix d’une replantation progressive du vignoble en cépage sauvignon B pour la production de vins blancs et en cépage pinot noir N pour la production des vins rouges et rosés.

Dès 1921, les producteurs s’organisent autour de l’« Union Viticole Sancerroise » qui a la charge de défendre les intérêts des producteurs. En 1931, devant la notoriété déjà acquise par les vins de « Sancerre » et l’existence de vins produits sous le nom de « Sancerre » sans en respecter l’encépagement, les producteurs décident de saisir la justice. Par jugement rendu le 20 juillet 1931, seuls sont autorisés à être commercialisés sous le nom de  « Sancerre » les vins produits à partir des cépages sauvignon B et pinot noir N, sur les communes de la zone géographique.
L’appellation d’origine contrôlée « Sancerre » est reconnue par du 14 novembre 1936.

En 1956, est créé le « Comité de Propagande des Vins de Sancerre » qui devient par la suite, le « Comité de Promotion des Vins de Sancerre », filiale de l’« Union Viticole Sancerroise », et qui a la charge de la communication et de la promotion.

Chiffres-clés

Source INAO 2011

- Superficie :                       2 895 ha

- Nombre d'opérateurs :        409
                            dont            328 viticulteurs
                                              257 vinificateurs (223 caves particulières, 1 cave coopérative, 33 négociants)

- Récolte :                        176 900 hl
  blanc :                            143 221 hl
  rouge :                              21 008 hl
  rosé :                                12 671 hl

Cahier des charges
Textes réglementaires
Aire géographique

Situation

Le bourg de Sancerre est connue pour son piton dominant la Loire, et pour son vignoble qui s’étend sur les collines alentour. Le terroir et ses hommes permettront à Sancerre d’obtenir l’AOC dés 1936 pour ses vins blancs et en 1959 pour les rouges et rosés.

Située sur les rebords sud-est du Bassin Parisien, la zone géographique de l'appellation d’origine contrôlée « Sancerre » repose sur une succession de collines dont les sommets culminent entre 200 mètres et 400 mètres sur la rive gauche de la Loire.

Le relief, assez marqué, est caractérisé par d’importants coteaux plus ou moins courbes, aux orientations multiples qui se répartissent  sur 14 communes du département du Cher.
Les pentes qui portent le vignoble, implanté entre 180 mètres et 350 mètres d’altitude, sont souvent très importantes, avec des déclivités pouvant, par endroits, dépasser 50%.
 

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Cher (18) : Bannay , Bué , Crézancy-en-Sancerre , Menetou-Râtel , Ménétréol-sous-Sancerre , Montigny , Saint-Satur , Sainte-Gemme-en-Sancerrois , Sancerre , Sury-en-Vaux , Thauvenay , Veaugues , Verdigny , Vinon

Zone de production des raisins pour vins blancs :

Cher (18) : Bannay , Bué , Crézancy-en-Sancerre , Menetou-Râtel , Ménétréol-sous-Sancerre , Montigny , Saint-Satur , Sainte-Gemme-en-Sancerrois , Sancerre , Sury-en-Vaux , Thauvenay , Veaugues , Verdigny , Vinon

Zone de production des raisins pour vins rouges et rosés :

Cher (18) : Bannay , Bué , Crézancy-en-Sancerre , Menetou-Râtel , Ménétréol-sous-Sancerre , Montigny , Saint-Satur , Sainte-Gemme-en-Sancerrois , Sancerre , Sury-en-Vaux , Thauvenay , Veaugues , Verdigny , Vinon

Aire géographique

Sancerre

Télécharger la liste

Carte

SituationAire géographique

Description du milieu

Sols :
La région est affectée par un système de failles nord-sud, contrecoup de la surrection alpine, à l'origine d'un petit fossé d'effondrement qu'emprunte la Loire sur une partie de son cours. En particulier, les deux célèbres failles dites « de Sancerre » et « de Thauvenay » traversent le vignoble de part en part. Elles mettent en contact les couches affaissées du Crétacé et de l’Eocène avec les formations du Jurassique de la partie occidentale de la zone géographique.

L’érosion intense a mis à nu le socle, avec développement de trois grands types de sols sur lesquels les parcelles sélectionnées pour la récolte des raisins sont implantées :
- les marnes dénommées aussi « terres blanches » issues du Kimméridgien, que l'on rencontre en particulier sur les plus fortes pentes et reconnaissables aux milliers de petites coquilles d’huitres en forme de virgule (ostrea virgula)
- les sols développés sur calcaires dénommés « caillotes » ou « cris », issus de l'Oxfordien et du Portlandien,
- les sols argilo-siliceux dénommés « chailloux » ou « silex », issus du Cénomanien et de l'Eocène.

Climat :
Le climat est un climat océanique dégradé. Le massif du « Pays Fort », à l’ouest du vignoble, nuance cette caractéristique océanique par un effet de foehn. La pluviométrie se situe autour de 650 millimètres et caractérise un ensemble abrité des vents humides, alors qu’elle dépasse 750 millimètres sur les collines du massif du « Pays Fort » qui culmine à 435 mètres. Par ailleurs, la Loire joue un rôle prépondérant de régulateur thermique en drainant l’air froid des vallées viticoles perpendiculaires. Les températures, lors du cycle végétatif de la vigne, sont ainsi atténuées.
 
Reconnaissance

Mode de production

Encépagement :
vin blanc : sauvignon blanc B
vins rouge et rosé : pinot noir N

Densité :
Minimum 6 100 pieds à l’hectare

Taille :
- guyot simple avec un maximum de 10 yeux francs par pied
- guyot double avec un maximum de 12 yeux francs par pied
- taille courte (conduite en cordon de Royat) avec un maximum de 14 yeux francs par pied

Rendements de base :
- blanc : 65 hl
- rouge : 59 hl
- rosé :   63 hl

Liens au terroir

La conjonction, du climat océanique dégradé, de la situation à l’abri des vents du sud-ouest, de la proximité de la Loire qui joue un rôle déterminant de régulateur thermique, de l’implantation du vignoble sur de fortes pentes, confère à cette zone géographique de bonnes conditions pédo-climatiques pour les cépages sauvignon B et pinot noir N, cépages de première époque de maturité.
Les températures atténuées, lors du cycle végétatif de la vigne, assurent une maturité régulière des raisins.

Selon les usages, l’aire parcellaire délimitée ne retient que les sols peu profonds, en pente souvent forte. Ces situations imposent une gestion optimale de la plante et de son potentiel de production traduite par une densité à la plantation élevée, par la conduite de la vigne et une taille rigoureuse.
Cette gestion illustre le savoir-faire d’une communauté humaine obstinée, attachée à ses traditions vigneronnes et à son paysage viticole. Ce savoir-faire s’exprime également par la capacité de l’élaborateur, acquise de l’expérience de plusieurs générations, à exprimer la richesse et l’originalité du milieu naturel : vins élégants, aux accents de fruits rouges et de fleurs blanches des « caillotes », vins puissants des « terres blanches », vins des « chailloux » ou « silex », aux nuances de fleurs blanches et jaunes.

La notoriété et la réputation des vins de « Sancerre» déjà évoquées par Jules GUYOT, en 1873 : « Au premier coup d'œil jeté sur les vignes de Saint-Satur et de Sancerre, on reconnaît un vignoble précieux par l'extrême propreté de la terre, par les relevages, les accolages et les rognages faits avec un soin extrême; on comprend qu'il y a là, de longue main, de bonnes pratiques, bien payées par de bons produits » ne se sont pas démenties depuis la Renaissance et le commerce international, qui leur est attaché depuis cette époque, en est une excellente illustration.

Contacts

Organisme de défense et de gestion

Union Viticole Sancerroise

Centre Technique des Appellations
9, route de Chavignol
18300 SANCERRE

Tel : 02 48 78 51 03

N°SIRET : 52275895200017

Décision de reconnaissance n°CNV2007/44 du 22 juin 2007

Président(e) : Monsieur Gilles GUILLERAULT
Contact : Nathalie PRIEUR (directrice) : uvs@wanadoo.fr

Organisme(s) de contrôle

Organisme d'inspection des vins du Centre (OIVC)

Organisme d'inspection
Agrément(s) : INS.AOC n°20

Organisme d'inspection des vins du Centre (OIVC)

Siège
9 Route de Chavignol
18300 SANCERRE

Tel : 02 48 54 29 88 / 06 87 99 96 05
Fax : 02 48 54 32 03

N°SIRET : 48799856900015

Président(e) : Monsieur Michel CORDAILLAT
Contact : Sophie PAULAT : spaulat.oivc@yahoo.fr

Site INAO

INAO Tours

12 place Anatole France
37000 TOURS

Tel : 02 47 20 58 38
Fax : 02 47 20 92 72

N°SIRET : 13000270200251

Contact : INAO-TOURS@inao.gouv.fr

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.