Fiche produit

Présentation
  • Produit : Orléans rosé
  • Mise à jour : 7 août 2018
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Vins - Vin tranquille - Rosé - Sec (usage) - - 1S198
  • Appellation : Orléans
  • Dénomination : Orléans

Description

Les vins de l'Orléanais sont appréciés pour leurs caractères légers, fins et élégants. Le cépage Pinot meunier, dominant, constitue l'originalité de cette région à laquelle il est bien adapté pour la régularité de sa qualité.
Il est vinifié soit pur en rosé ou en rouge léger, soit en assemblage avec le pinot noir donnant alors un vin rouge plus complet. Les vins issus de terroirs graveleux avec le cépage cabernet franc (40% de l’encépagement) sont intéressants.
Les vins blancs sont à boire jeunes. Ils sont très agréables pour leur rondeur.

Historique

Fondée vers 510 par Saint Mesmin sur un domaine donné par Clovis, l'abbaye de Micy se signalait dès cette époque par l'abondance et la qualité du vin qu'on y récoltait. La viticulture est très présente dans la région, puisque dans le courant du vie siècle Grégoire de Tours indique que des marchands de vins en quête de gros approvisionnements se rendent à Orléans pour leur commerce.

Le Pinot noir, localement nommé Auvernat noir, a longtemps constitué la base de l'encépagement local, puis a fortement régressé au profit du Meunier, localement appelé Gris Meunier. Dans le troisième quart du xixe siècle, Guyot indique que l'Auvernat "domine absolument les cépages noirs de l'Orléanais". Autre cépage de l'appellation, le Chardonnay est aussi présent depuis longtemps dans le secteur.

Du fait que le domaine royal se borna pendant longtemps à l'Orléanais et à l'Ile-de-France, il fut d'usage à la Cour de boire des vins de la région. A la Renaissance, le séjour des rois dans les châteaux de la Loire perpétua naturellement cet usage.

L'une des causes de la qualité des vins d'Orléans était le soin qu'apportaient les vignerons à la culture de la vigne, prenant notamment soin de ne pas la fumer : "vins d'Orliens qui nessent sans gresse de fiens", c'est à dire sans l'engrais du fumier, écrit au xiiie siècle le poète Henri d'Andeli. L'importance passée du vignoble orléanais est sans commune mesure avec son étendue actuelle. Plusieurs textes anciens font état de la quasi-monoculture de la vigne dès le xie siècle entre Châteauneuf-sur-Loire et Beaugency; Aux xv et xvie siècles; le vignoble orléanais était comparable en puissance et richesse au vignoble bordelais d'aujourd'hui

En 1577, le Parlement de Paris promulgue une loi interdisant aux Parisiens l'achat de vins produits à moins de vingt lieues (88 km) de la capitale. Pour répondre à la demande, on accroît la production autour d'Orléans. La réputation du vignoble s'effondre aux xviie et xviiie siècles, en devenant producteur de vins ordinaires approvisionnant la capitale. Le phylloxéra fait disparaître cette viticulture, et porte à l'ensemble du vignoble un coup presque fatal. La perpétuation de la tradition viticole de qualité dans la région est reconnue en 1951 au travers du VDQS Vins de l'Orléanais, puis plus récemment de l'AOC Orléans.

Chiffres-clés

Source INAO 2005

- Superficie :                               88  ha

- Nombre d'opérateurs :              28
                            dont                 25  viticulteurs
                                                      7  vinificateurs (4 caves particulières, 2 caves coopératives, 1 négociant)

- Récolte:                               4 380  hl

Cahier des charges
Textes réglementaires

Exigences nationales et européennes

Historique

A partir des années 1970 les viticulteurs ont commencé la reconstitution du vignoble qui faisait souvent suite à des remembrements.
Les vins de l'Orléanais accompagné de la mention "Vins délimités de la Qualité Supérieure" sont règlementés dans l'arrêté du 9 août 1951
Aire géographique

Situation

L'aire géographique de l'AOC Orléans s'étend sur 13 communes situées de part et d'autre de la Loire. Elle est limitée au sud par la forêt de Sologne, au nord et à loOuest par le plateau de la Beauce.

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Loiret (45) : Baule , Beaugency , Chécy , Cléry-Saint-André , Mardié , Mareau-aux-Prés , Meung-sur-Loire , Mézières-lez-Cléry , Olivet , Orléans , Saint-Ay , Saint-Hilaire-Saint-Mesmin , Saint-Jean-de-Braye

Zone de production des raisins :

Loiret (45) : Baule , Beaugency , Chécy , Cléry-Saint-André , Mardié , Mareau-aux-Prés , Meung-sur-Loire , Mézières-lez-Cléry , Olivet , Orléans , Saint-Ay , Saint-Hilaire-Saint-Mesmin , Saint-Jean-de-Braye

Aire géographique

Orléans

Télécharger la liste

Carte

SituationAire géographique

Description du milieu

Sols :
Le vignoble s'étend un peu en amont et surtout en aval d'Orléans, principalement en rive sud de la Loire sur les terrasses anciennes sablo-graveleuses, mais aussi en rive nord, sur les rebords du plateau de calcaire de Beauce.

 

Climat :
Le contexte climatique est océanique sous dominance continentale, avec une pluviométire bien répartie dans l'année.

Reconnaissance

Mode de production

Encépagement :
- en vins rouges : meunier (appelé localement gris meunier), pinot noir (appelé localement auvernat noir) et cabernet,

- en vins blancs : chardonnay appelé localement auvernat blanc et un peu de pinot gris.

 

Densité de plantation :
de 4 000 à 5 000 pieds/ha,
Interligne 1,60 à 2,40 mètres

 

Taille :
guyot simple avec un maximum de 11 à 13 yeux par souche

 

Rendement de base :
- 55 hl/ha en vins rouges et rosés,
- 60 hl/ha en vins blancs

Liens au terroir

Les sols les plus représentés sur l'aire géographique Orléans sont filtrants, à dominante texturale sableuse. Développés dans des alluvions anciennes de la Loire, avec localement une charge en galets, ils sont bien adaptés à une production de vins que qualité, de par leur potentiel agronomique limité (dans l'absolu), et leur bon ressuyage naturel.

L'autre grand facteur de qualité et de typicité des vins d'Orléans est le climat de la région, lié à la latitude des lieux et à l'influence du fleuve. A peu près à la hauteur du Chablisien, on se rapproche ou on atteint ici la limite nord de la culture des Meunier, Pinot noir, Pinot gris, et Chardonnay pour la production de vins tranquilles. A titre de comparaison, la température moyenne annuelle est inférieure de l'ordre de 0,7°C à celle de Tours, avec une somme de température actives de l'ordre de 3185°C (contre 3360 à Tours), mais avec un ensoleillement annuel identique.

Contacts

Organisme de défense et de gestion

Syndicat Viticole de l’Orléanais

94 rue du Maréchal Foch
45370 CLERY-SAINT-ANDRE

Tel : 02 38 45 97 53 / 06 14 57 37 61

N°SIRET : 34379110900014

Décision de reconnaissance n°CNV2007/106 du 19 juillet 2007

Président(e) : Madame Valérie DENEUFBOURG
Contact : orleans.orleansclery@gmail.com

Organisme(s) de contrôle

Comité d'inspection des vins de Touraine (CIVT)

Organisme d'inspection
Agrément(s) : INS.AOC n°06

Comité d'inspection des vins de Touraine (CIVT)

Siège
509 Avenue de Chanteloup
37400 AMBOISE

Tel : (33) (0)2 47 79 02 30
Fax : (33) (0)2 47 79 02 92

N°SIRET : 42092091000015

Président(e) : Monsieur Laurent KRAFT
Contact : Joël ARDOUIN : contact@civt.net

Site INAO

INAO Tours

12 place Anatole France
37000 TOURS

Tel : 02 47 20 58 38
Fax : 02 47 20 92 72

N°SIRET : 13000270200251

Contact : INAO-TOURS@inao.gouv.fr

Ce site Internet est cofinancé par l’Union européenne, Direction générale de l’Agriculture et du Développement Rural.
Co-financed by the European Union, Directorate General for Agriculture and Rural Development of the Commission.