Dynamique de l’économie des SIQO entre 2013 et 2019

Le
Le 01/10/21

Prendre du recul pour avoir une vision de la dynamique de l’économie des SIQO, c’est l’objectif que s’est fixé l’INAO en étudiant leurs données économiques entre 2013 et 2019. Cette publication s’appuie sur des données simples : l’évolution des volumes et des chiffres d’affaires des signes de qualité, obtenues via l’enquête annuelle auprès des ODG de l’INAO. Pourtant, observer ces évolutions dans le temps, par signe de qualité et par filière permet de mieux comprendre les dynamiques jusqu’en 2019, qui ensuite ont souvent été modifiées par la crise sanitaire de la COVID 19.

Les AOP dominent toujours l’économie des SIQO mais il est important de noter la forte croissance des IGP, qu’elles soient agroalimentaires ou viticoles, avec leur nombre qui augmente de manière plus importante que celui des AOP.

Entre 2013 et 2019, les chiffres d’affaires et les volumes de SIQO commercialisés sont globalement en croissance. Ces chiffres sont prometteurs car ils s’accompagnent dans la grande majorité des cas d’une augmentation de la part de marché des SIQO. Mais des disparités existent entre les filières, certaines ont des croissances beaucoup moins importantes et sont parfois touchées de plein fouet par des évènements climatiques (fruits et légumes par exemple) ou des crises récurrentes telles que la grippe aviaire. Se pose alors la question de la résilience et des mécanismes tels que les évolutions des cahiers de charges afin de permettre l’adaptation de ces filières sous SIQO par rapport aux filières générales.

Télécharger la publication