Fiche produit

Présentation
  • Produit : Coco de Paimpol
  • Mise à jour : 14 février 2018
  • Statut FR : AOC - Appellation d'origine contrôlée
  • Statut CE : AOP - Appellation d'origine protégée
  • Mots-clés : Fruits, légumes et céréales en l'état ou transformés - Légume sec -
  • Appellation : Coco de Paimpol
  • Dénomination : Coco de paimpol

Description

Seuls ont droit à l’AOC Coco de Paimpol, les haricots blancs demi-secs présentés dans leur gousse et répondant aux caractéristiques suivantes :
- les gousses doivent être entières, saines, propres, dépourvues d’humidité extérieure anormale et dépourvues d’odeurs et/ou de saveurs étrangères,
- les grains doivent être demi-secs, frais, bien formés, sains (c’est à dire exempts de dégâts causés par des attaques d’insectes ou de maladies) et normalement développés,
- le taux d’impuretés et de gousses défectueuses maximum est de 5 %. Sont considérées comme gousses défectueuses à la récolte, les gousses immatures, vertes, plates ou trop petites c’est à dire renfermant moins de trois grains ; les gousses trop mûres ou sèches ; les gousses souillées de terre, meurtries ou portant des traces de maladies. Sont considérées comme impuretés, les impuretés variétales, les pétioles, les feuilles et tout autre corps étranger.

Historique

La production de Coco de Paimpol s’est développée à partir de 1928.

Jusqu’en 1948, sa culture était limitée dans l’espace et destinée exclusivement à la consommation familiale.

La commercialisation s’est développée après la seconde guerre mondiale et ceci principalement en demi-sec et en gousses en raison d’une part de la difficulté du travail d’écossage (seul type de haricot blanc dont la gousse ne possède pas ou très peu de fil et de parchemin) et d’autre part des qualités digestives et organoleptiques du produit demi-sec.

Au départ, la commercialisation du Coco était faite par l’intermédiaire de négociants qui s’approvisionnaient directement chez les producteurs. Très vite, ce sont les coopératives agricoles légumières de la région qui prirent le relais et stimulèrent la collecte et la commercialisation du Coco de Paimpol.

Aujourd’hui, l’Union des Coopératives de Paimpol et Tréguier (UCPT), créée en 1974, regroupe la totalité de la production organisée du département des Côtes d’Armor et assure le développement régulier de cette production localisée principalement dans cette région.

Chiffres-clés

Données INAO 2005

- Aire géographique :       100 000  ha

- Nombre d'opérateurs :          527
                             dont :          526  producteurs
                                                    1  transformateur/Metteur en marché

- Surface en production :     1 000  ha

- Production AOC :               9 000  tonnes

Cahier des charges
Textes réglementaires

Exigences nationales et européennes

Aire géographique

Situation

L’aire de production s’étend sur 85 communes du département des Côtes d’Armor comprenant la côte du Trégor et le nord de la région de Guingamp.

Elle a été établie en fonction des données liées aux zones de production où la culture du haricot est possible en arrière saison et justifiée à partir de considérations climatiques et pédologiques.

Liste des Communes

Voir la liste

Aire géographique :

Côtes-d'Armor (22) : Bégard , Berhet , Binic-Étables-sur-Mer , Brélidy , Camlez , Caouënnec-Lanvézéac , Cavan , Coatascorn , Coatréven , (Le) Faouët , Gommenec'h , Goudelin , Hengoat , Île-de-Bréhat , Kerbors , Kerfot , Kermaria-Sulard , Kermoroc'h , Landebaëron , Langoat , Lanleff , Lanloup , Lanmérin , Lanmodez , Lannebert , Lannion , Lanvollon , Lézardrieux , Louannec , Mantallot , Minihy-Tréguier , Paimpol , Penvénan , Perros-Guirec , Pléguien , Pléhédel , Pleubian , Pleudaniel , Pleumeur-Bodou , Pleumeur-Gautier , Ploëzal , Ploubazlanec , Ploubezre , Plouëc-du-Trieux , Plouézec , Plougrescant , Plouguiel , Plouha , Ploulec'h , Ploumilliau , Plourhan , Plourivo , Pludual , Pluzunet , Pommerit-Jaudy , Pommerit-le-Vicomte , Pontrieux , Pouldouran , Prat , Quemper-Guézennec , Quemperven , (La) Roche-Derrien , Rospez , Runan , Saint-Clet , Saint-Gilles-les-Bois , Saint-Laurent , Saint-Quay-Perros , Saint-Quay-Portrieux , Squiffiec , Tonquédec , Trébeurden , Trédarzec , Trédrez-Locquémeau , Trégastel , Trégonneau , Tréguier , Trélévern , Tréméven , Tréveneuc , Trévérec , Trévou-Tréguignec , Trézény , Troguéry , Yvias

Aire géographique

Coco de paimpol

Télécharger la liste

Carte

SituationAire géographique

Description du milieu

Le climat :

La zone légumière du Trégor-Goëlo présente un climat océanique particulièrement doux l’hiver (en moyenne 15 jours de gelée par an), très tempéré l’été et en outre peu pluvieux puisque la pluviométrie annuelle moyenne est généralement comprise entre 700 et 800 mm d’eau, soit un niveau très voisin de celui observé sur le littoral atlantique (Vendée).

D’une manière générale (à moduler toutefois pour les communes situées immédiatement au Nord de Guingamp), ces conditions climatiques très favorables aux cultures légumières se dégradent progressivement au fur et à mesure qu’on se déplace depuis la côte vers l’intérieur des terres (600 à 700 mm/an en zone côtière qui s’accroît assez régulièrement de 1 000 mm/an à mesure que l’on progresse de 10 km à l’intérieur des terres).

 

Le terrain :

Sur le plan géologique, outre différents substrats granitiques, on rencontre d’importants gisements de roches métamorphiques souvent basiques et de roches volcaniques primaires. Cette diversité a entraîné un important vallonement du relief, découpé en de nombreux rias près de la côte.

Sur le plan pédologique, le secteur est homogène et liée principalement à l’importance des dépôts de limons. Ces limons riches en éléments fertilisants, constituent un excellent substrat du fait de leurs propriétés mécaniques et de leur grande réserve en eau.

On observe progressivement une diminution de la proportion des sables fins et un accroissement de l’argile au sud de Guingamp ainsi qu’un affaiblissement de l’épaisseur des limons.

Reconnaissance

Mode de production

Variété :

Les semences mises en oeuvre appartiennent à l'espèce Phaseolus vulgaris L. Les producteurs peuvent utiliser des semences provenant de leur exploitation.

Conduite de la culture :

La culture dure au maximum 135 jours à compter de la date de semis.

La densité de peuplement doit permettre d'assurer une bonne homogénéité de maturité dans la parcelle.

L'irrigation est interdite (en cas de sécheresse persistante et sur demande de la commission « conditions de production », l’INAO peut autoriser l'arrosage.

Récolte :

La récolte et le tri des gousses sont effectués manuellement après arrachage des pieds. Le tri des gousses sur les pieds arrachés vise à récolter les gousses arrivées au stade demi-sec et à éliminer les gousses défectueuses et les impuretés.

Les haricots sont livrés à l'atelier de conditionnement au plus tard le lendemain de leur récolte.

Rendement :

La production triée pouvant bénéficier de l'AOC « Coco de Paimpol » ne doit pas excéder en moyenne 12 tonnes par hectare.

Conditionnement

Conditionnement :

Pour une année donnée, toute la récolte d'une même exploitation est conditionnée par un même atelier de conditionnement.

Le poids maximum par contenant de conditionnement est de 10 kg.

 

Etiquetage :

Tout contenant utilisé pour le conditionnement des « Coco de Paimpol » doit présenter une étiquette comportant notamment :
   - les mentions « Coco de Paimpol » et « appellation d'origine contrôlée » ou « AOC » ;
   - les mentions « appellation d'origine contrôlée » et « AOC » doivent être immédiatement situées en dessous du nom de l'appellation d'origine contrôlée « Coco de Paimpol » ;
   - ces mentions sont présentées dans des caractères apparents, lisibles et indélébiles et de dimension au moins égale à celle des caractères les plus grands figurant sur l'étiquetage ;
   - l'identification de l'atelier de conditionnement et du producteur.

L'étiquette est apposée sur ou dans le contenant à l'atelier de conditionnement et doit être maintenue en place jusqu'au distributeur final.

Contacts

Organisme de défense et de gestion

Syndicat de défense de l'AOC Coco de Paimpol

Zone de conditionnement
BP 114
22503 PAIMPOL CEDEX

Tel : 02 96 20 83 30
Fax : 02 96 20 47 26

N°SIRET : 52319184900018

Décision de reconnaissance n°CNAOP2007/23 du 12 juin 2007

Président(e) : Monsieur Gérard LE MEUR
Contact : Philippe GAUTIER : p.gautier@ucpt-paimpol.com

Organisme(s) de contrôle

CERTIPAQ

Organisme certificateur
Agrément(s) : CER.AOC n°01, FR-BIO-09

CERTIPAQ

Siège
11 Villa Thoréton
75015 PARIS

Tel : 01 45 30 92 92
Fax : 01 45 30 93 00

N°SIRET : 41226101800094

Président(e) : Monsieur Jean-Paul MANCEL
Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

2, rue de Rome
67300 SCHILTIGHEIM

Tel : 03 88 19 16 79
Fax : 03 88 19 55 29

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

Maison de l'agriculture
52, avenue des Iles
74994 ANNECY CEDEX 2

Tel : 04 50 88 18 78
Fax : 04 50 88 18 78

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

56, rue Salengro
85013 LA ROCHE-SUR-YON Cedex

Tel : 02 51 05 14 92
Fax : 02 51 36 84 63

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

75 Bd Lamartine
72000 LE MANS

Tel : 02 43 14 21 11
Fax : 02 43 14 27 32

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

10 rue des écoles
84230 CHATEAUNEUF DU PAPE

Tel : 04 90 22 78 12
Fax : 04 90 22 78 27

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

ZI le Brézet-Est
10 rue des Frères Lumière
63100 CLERMONT-FERRAND

Tel : (33) (0)4 73 17 33 80
Fax : (33) (0)4 73 29 03 96

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ BIO

Siège
56, rue Salengro
85013 LA ROCHE-SUR-YON Cedex

Tel : 02 51 05 14 92
Fax : 02 51 36 84 63

N°SIRET : 79018949200024

Contact : Loïk GALLOIS : certipaq@certipaq.com

CERTIPAQ

CERTIPAQ
rue de la délivrande
14000 CAEN

Tel : 02 31 94 25 36
Fax : 02 31 53 26 58

Contact : slepesteur@certipaq.com

Site INAO

INAO Nantes

1 rue Stanislas Baudry
44000 NANTES

Tel : 02 40 80 14 81
Fax : 02 40 80 30 10

N°SIRET : 13000270200392

Contact : INAO-NANTES@inao.gouv.fr